Financement

Smart Living Lab

Thématiques

Interactions entre lieux et usagers

Qualité de l'air intérieur

Équipe

Joëlle Goyette Pernot

Partenaires

HEIA-FR - Fribourg

En Suisse, la mesure de la qualité de l’air intérieur est un domaine encore lacunaire tant au niveau de la réglementation que des moyens de mesure et de leur accessibilité. Il est par ailleurs reconnu que la santé des enfants en bas âge peut être fortement impactée par la qualité sanitaire de l’environnement dans lequel ils évoluent. Le projet AIR‐SÛR a démarré en 2015 sous l’impulsion de la HEiA‐FR et a pour objectif le suivi de la qualité de l’air intérieur dans la crèche Perollino à Fribourg. La liste des contaminants potentiels est vaste et le constat est que les acteurs du monitoring de la qualité de l’air proposent des solutions propriétaires pour la mesure de certains paramètres de la qualité de l’air intérieur.

Il n’existe pas à notre connaissance de système universel ouvert qui offre la possibilité d’avoir «tout en un», c’est‐à‐dire un système polyvalent sur lequel puissent venir se greffer différents capteurs et actionneurs selon l’environnement étudié sans pour autant induire de modifications conséquentes du système et des protocoles de communication et de stockage des données. Le projet AIR‐SÛR vise de fait à développer une installation qui, pour assurer un suivi en continu des conditions sanitaires d’un environnement intérieur sur la base de la mesure d’un ensemble plus ou moins complexe de paramètres (chimiques, physiques voire biologiques) doit répondre à des critères de flexibilité et modularité, extensibilité, fiabilité des mesures et optimisation des coûts. Elle peut être mobile et orientée vers le diagnostic ou fixe et intégrable dans un espace donné dans le but de faire du suivi sanitaire à long terme voire d’être asservie à un système de gestion technique du bâtiment.

Dans ce cas, son autonomie et sa non dérivabilité dans le temps doivent être assurées entre deux phases de maintenance. Elle est pensée pour être déployée dans autant d’espaces d’un même bâtiment que dans plusieurs bâtiments différents en assurant répétabilité et reproductibilité des mesures. Ce système évolutif pourra à l’avenir accueillir de nouveaux capteurs en cours de développement actuellement dans différents laboratoires. Globalement nous envisageons une installation robuste mais néanmoins « abordable » en termes de coûts de matériel mais aussi de fonctionnement, manipulations et maintenance.